Friday, October 10, 2014

CCDA IV: A la recherche des solutions locales aux défis liés au climat

Kebby Kabunda
 
Comme les débats sur le changement climatique progressent, on est à la recherche et à l’élaboration des voies pour trouver la solution à ce phénomène qui touche tous les secteurs du développement.
 
Parmi les théories émergentes, il y a le transfert des technologies et le modèle d’innovations qui se réfèrent largement aux nouveaux moyens de faire la même chose mais différemment afin d’atteindre des résultats différents.
 
Mais comment faut-il faire et à qui la responsabilité ? C’est l’un des thèmes qui a été discuté à la conférence sur le changement climatique à Marrakech au Maroc.
 
Le Coordinateur du Programme Humanitaire au Bureau d’Oxfam en Zambie, Kebby Kabunda, a dit que l’approche communautaire est le meilleur modèle puisqu’elle répond directement aux besoins des communautés touchées.
 
« Chez nous à Oxfam, nous croyons en l’approche communautaire pour faire face aux impacts du changement climatique dans le cadre de l’innovation et le transfert des technologies. Notre expérience de travail avec les petits agriculteurs zambiens est que si les besoins de connaissances et des communautés locales sont ignorés, le risque d’échec est très élevé, » a-t-il dit.
 
« Il est important d’adopter une approche holistique, car l’adaptation est devenue une nécessité et il ne peut pas être atteint sans innovations ni transfert des technologies pour améliorer la productivité, » a-t-il ajouté.
 
Plus tôt, dans un groupe de discussion dirigé par Ken John de la Banque Africaine de Développement (BAD), il a été remarqué que l’Afrique a besoin d’une forte volonté politique et d’une vision pour traduire l’innovation et le transfert en action en vue d’une croissance agricole accrue.
 
Dans le débat en panel auquel ont participé le Dr. Mclay Kanyangarara du Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA) et le Dr. Youba Sokona du Centre Sud au Swaziland, les panelistes ont été unanimes quant à la nécessité de développer des technologies qui répondent aux besoins des communautés à la base.
 
Les intervenants ont également souligné l’importance de collaborer en matière de financement de la technologie elegante sur le climat en vue de maximiser les opportunités de financement disponibles.
 
Par Diane Nininahazwe
 
Post a Comment